09/07/2014

L'avion électrique E-Fan.

L'E-Fan à fait sont premier vol le 11 mars 2014 sur l'aéroport de Bordeaux-Merignac et depuis multiplie les vols de présentation.

 L'E-Fan est un démonstrateur technologique d'un avion école tout électrique, en matériaux composites de l'aviation générale. Le projet E-Fan est né en 2011 durant le salon du Bourget dans la suite de la coopération sur le Cri-Cri entre Airbus Group Innovation et Aero Composites Saintonge situé à Saint-Sulpice-de-Royan (Charente-Maritime).

e-fan,airbus,avion électrique




 Cet avion école tout électrique n'émet pas de CO2 en vol. De plus ce type de motorisation fait baisser significativement le niveau de bruit autour des aérodromes. L'utilisation de ce type d'avion est adaptée aux cycles courts comme la formation ab-initio des pilotes, le remorquage de planeur et la voltige. Avec une endurance de 30 minutes à une heure suivant le profil de la mission, l'E-Fan amène d'importants bénéfices en terme de coût à l'heure de vol.

Innovations

La propulsion électrique permet de conserver des performances inchangées en altitude et par temps chaud. Également les vibrations et le bruit sont considérablement réduits offrant un confort de vol exceptionnel. De plus l'E-Fan étrenne une caractéristique inédite sur un aéronef électrique : un anti-crash par parachute à déploiement pyrotechnique.

E-Fadec

La charge de travail du moniteur et de l'élève est fortement allégée grâce à un système embarqué e-FADEC qui gère et optimise automatiquement toutes les caractéristiques de l'énergie électriques .

La propulsion par deux moteurs électriques

La propulsion de l'E-Fan est assurée par deux moteurs électriques d'une puissance combinée maximum de 60 kW entraînant deux hélices propulsives carénées. Le carénage de l'hélice réduit le bruit perçu et renforce la sécurité au sol. L'emplacement des moteurs étant proche de l'axe central de l'avion, l'E-Fan reste parfaitement contrôlable sur un seul moteur en cas de panne de l'un d'eux.

e-fan,airbus,avion électrique

Batteries

Les moteurs de l'E-fan sont alimentés par une série de batteries au Lithium-ion polymère de 250 V. Elles sont placées dans la partie intérieure des ailes, à l'extérieur du cockpit et bénéficient d'un système de ventilation de refroidissement passif. De nouvelles batteries à plus haute densité d'énergie seront installées par la suite afin de pouvoir atteindre une endurance d'une heure plus 15 minutes de réserve. Le temps de recharge des batteries est faible puisque celles-ci peuvent être rechargées en une heure. Par ailleurs, il est possible de faire plus court en procédant au remplacement rapide au moyen d'un lot de batteries interchangeables.

e-fan,airbus,avion électrique

e-fan,airbus,avion électrique

Train d'atterrissage.

 Le train d'atterrissage de l'E-fan est particulièrement innovant. Il est composé de deux roues situées respectivement à l'avant et à l'arrière du fuselage, rétractables au moyen de vérins électriques. La roue arrière est entraînée par un petit moteur électrique de 6 kW assurant le roulage au sol et une accélération au décollage jusqu'à 60 Km/h. Ce procédé rend particulièrement silencieux le roulage et l'accélération initiale au décollage de l'appareil car ils ne font pas appel aux moteurs de l'avion.

e-fan,airbus,avion électrique

Sources : Airbus, TechnoScience.

Commentaires

L''électricité c''est perdu d''avance. Même en cas de recharge rapide de l''ordre de 10 minutes ce sont des courants de charge de l''ordre de la centaine d''Ampères.

Écrit par : omega | 26/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.